info@aspeda.ch       

FR    

DE   

IT        

entre parents

L'oppression des langues des signes reconnue

Les écoles de Suisse alémanique écrivent une lettre d'excus

Lors de la Journée internationale des langues des signes le 23 septembre 2021, la SGB-FSS a rencontré les écoles pour sourds de Suisse alémanique et leur organisation faîtière nationale, l’Association suisse des malentendants Sonos. C’est en direct sur Facebook que les écoles se sont excusées officiellement par rapport à l'oppression des langues des signes dans les écoles durant les XIXe et XXe siècles et ont regretté les souffrances causées à des générations entières de personnes sourdes.


À l’occasion du deuxième Congrès international pour sourds, qui s’était tenu à Milan en 1880, les éducateurs avaient adopté une résolution lourde de conséquences en supprimant les langues des signes dans les établissements d’enseignement pour sourds, ce qui a entraîné de grandes souffrances pour des générations de sourds. Cette décision, qui aujourd’hui a été reconnue comme erronée, a eu de lourdes répercussions jusqu’à la fin du XXe siècle.

130 années ont dû s’écouler avant que toutes les résolutions de 1880 ne soient rejetées par le « International Congress on Education of the Deaf (ICED) » à Vancouver (Canada) en 2010. 

Aujourd’hui, l’ensemble des acteurs et des parties prenantes s’engagent pour que l’éducation bilingue devienne une réalité pour les enfants et les jeunes sourds en Suisse. Avec leur signature du 23 septembre 2021, cet engagement est officiellement acté.

Lors de cet événement diffusé en direct, Christian Trepp, Président de l’Association suisse des malentendants Sonos, a répondu à la question de la position de l’ASPEDA. Merci à lui pour ses mots justes.


Position de l’ASPEDA

Les parents sont ouverts et tolérants envers toutes les différentes méthodes de communication. Nous œuvrons pour que les parents soient informés dès le début de façon neutre et exhaustive afin qu’ils soient en mesure de prendre les bonnes décisions pour le bien de l’enfant et de la famille. Les parents connaissent leur enfant et l’accompagnent tout au long de la vie.

Il doit être offert à l’enfant malentendant ou sourd la possibilité de communiquer. Pour ceci, il existe différentes méthodes. Nous soutenons le langage parlé, la langue des signes, le langage parlé complété (LPC) ainsi que le langage assisté par des images – dans le but de répondre aux besoins de la famille et de son environnement. Nous saluons le développement bilingue et reconnaissons l’importance de l’accès à la langue des signes ainsi qu’aux offres d’apprentissage correspondantes, non seulement pour l’enfant malentendant, mais aussi pour toute la famille.

La prise de conscience et l’acceptation de la nouvelle situation de vie par les familles confrontées au diagnostic « malentendant » ou « sourd » sont primordiales pour le bon développement de l’enfant. Les échanges avec d’autres parents se trouvant dans la même situation sont très importants et permettent aux parents de se sentir plus forts. C’est pour tout cela que nous, l’ASPEDA, nous nous engageons.


Streaming de la SGB-FSS sur Facebook

Ceux qui n’ont pas eu l’occasion de suivre ce grand événement en direct, peuvent encore le revoir sur Facebook :

https://www.facebook.com/SGBFSS/videos/967796237099928