info@aspeda.ch       

FR    

DE   

IT        

entre parents

Film - Famille Bélier

Le synopsis est le suivant : une jeune fille entendante de 16 ans, Paula (Anne Peichert, 18 ans ; nom de scène Louane Emera), vit avec ses parents Gigi (Karin Viard) et Rodolphe (François Damien), son frère Quentin (Luca Gelberg) tous sourds. La famille exploite une ferme à la campagne. En plus d’aider à la ferme, elle suit le lycée. En faisant partie de la chorale, elle est remarquée par le professeur de chant (Eric Elmosnino, excellent, qui vient du théâtre). Ce dernier – il fait penser à Gainsbourg - est un fan de Michel Sardou, qui selon lui « est à la musique française ce que Mozart est au classique ». Il désespère que son talent de professeur dans une contrée de « bouseux » ne permette pas de lever de nouvelle voix au niveau national. Son rôle de prof cynique et désabusé est délicieux à voir. Il propose à Paula de faire le concours de Radio France, ce qui lui permettrai de percer dans le chant.

Famille Bélier (lancement)

affiche_film

 

La trame de cette comédie se déroule donc entre les problèmes de Paula, au rendu très réaliste de fille qui doit assumer beaucoup pour ses parents en tant qu’interprète, de ses amies et des amours d’ado… et de sa possibilité de se lancer dans le chant. La jeune fille est très attachante ; elle a vraiment une belle voix, qui est mise en valeur dans ce film. Ne comptez pas y apprendre la LS ; même pour un mauvais connaisseur comme moi, la faiblesse m’est apparente ; mais pour le cinéma, ça passe très bien. Selon une connaissance sourde qui a vu la version sous-titrée, c’est énervant de voir comme les signes sont mal faits… Probablement qu’un agriculteur ou un fromager en dirait autant de la ferme. Une autre (petite) faiblesse du scénario est l’insistance des répétitions de chant de Paula et de son coéquipier, avec lequel elle prépare un duo.

Le son est soigné. Par exemple, dans une scène de la cuisine, les bruits de manipulations de la vaisselle et des objets claquent fort. Ou lorsque la chorale se produit : à un moment on voit dans le public les parents de Paula et le son s’assourdit. Il n’y a plus que quelques bruits de basse fréquence, du genre qu’entend un sourd. Puis on voit les bouches et les visages des chanteurs, silencieux. Les propos des jeunes et leurs interactions est fortement rendu par – justement - un parler « d’jeune », parfois difficile à comprendre.

Les sourds n’ont pas le meilleur rôle ; c’est aussi pour cela que ce film risque de ne pas trop plaire à la communauté… A noter que le seul vrai sourd du casting est Luca Gelberg. Souvent, les parents de Paula ont des compréhensions biaisées ou des réactions mal appropriées. Mais elles s’inscrivent fort bien dans le contexte. Les scènes propres au qui propos, aux embrouilles typiques de la surdité sont très réalistes, bien sûr exagérées et sur jouées. C’est une comédie ! Comme souvent en pareil cas, la note des critiques 3.7/5 est inférieure à celle du public 4,3/5 (source : http://www.allocine.fr/film/fichefilm-214860/critiques/ ). Lors de la séance de 18h à Vevey, tous les sièges du REX 4 étaient pris !

Yves Masur (1/2015)

We use cookies on our website. Some of them are essential for the operation of the site, while others help us to improve this site and the user experience (tracking cookies). You can decide for yourself whether you want to allow cookies or not. Please note that if you reject them, you may not be able to use all the functionalities of the site.